bien-etre-au-travail

Le bien-être au travail

Dans Non classé par Apitalent

Share Button

Voilà un sujet que l’on ne peut ignorer. Et pour cause, le bien-être au travail est bel et bien un sujet d’actualité qui intéresse autant les salariés que les employeurs. Mais que signifie-t-il exactement ?

Cette notion de bien-être au travail ne se limite pas uniquement à la santé physique et mentale d’un travailleur. Elle est en effet beaucoup plus large et fait davantage référence à un sentiment global de satisfaction et d’épanouissement professionnel.

L’Homme cherche tout simplement à être heureux et à prendre plaisir dans son travail. Aujourd’hui, les salariés ont avant tout l’envie de réaliser un travail aux missions gratifiantes plutôt que de bénéficier d’un bon salaire, aux avantages bien fournis.

Etat des lieux du bien-être au travail


Que ce soit en raison de la transformation du travail ou encore de l’arrivée des dernières générations dans le monde des actifs, aujourd’hui de nombreux employeurs et salariés ne se retrouvent plus dans la conception traditionnelle du travail au bureau.

Le Télétravail

Les entreprises ont de plus en plus recours au télétravail et vont jusqu’à inciter, pour certaines entreprises, leurs employés à travailler de chez eux, au moins un jour par semaine. Cela dans le but d’améliorer à la fois leur bien-être mais aussi leur productivité. Le site internet d’informations belge dh.be nous apprend que le télétravail connaît une hausse de 21% sur ces 5 dernières années, en Belgique. En France, 15% des salariés sont amenés à faire du télétravail.

Néanmoins, un rapport de l’ONU émet quelques réserves sur cette nouvelle façon de travailler en précisant qu’à forte dose, le télétravail n’est plus bénéfique pour le salarié car ne saura plus différencier le personnel du professionnel. Toutefois, certaines entreprises font appel au « Droit à la déconnexion », qui consiste en l’extinction des serveurs informatiques, rendant ainsi impossible l’activité professionnelle pour les salariés, en dehors de leurs heures de travail.

Selon ce même rapport, l’équilibre idéal se situerait entre deux à trois jours par semaine. Ce juste milieu permet une meilleure autonomie, productivité et motivation, tout en évitant l’isolement et le manque de cohésion avec son équipe.

77% des salariés sondés aiment leur travail et ont la sensation de faire quelque chose d’utileEnquête CFDT, Mars 2017

Enquête CFDT : le travail en France

La semaine dernière, la Confédération Française Démocratique du Travail publiait les résultats de son enquête sur le travail, comprenant un total 172 questions. Avec un échantillon de 200 000 personnes, cette enquête est la plus grande enquête sur le travail jamais réalisée en France.

La « défatigation » dans les années 60

Le bien-être au travail commençait déjà à pointer le bout de son nez dans les années 60. Certaines entreprises pratiquaient ce qu’ils appelaient la « défatigation ». Cela consistait en quelques petits exercices de gymnastique, pratiqués pendant une dizaine de minutes par les salariés, dont le travail s’effectuait principalement en position assise toute la journée.

Bien entendu, les préoccupations de l’époque diffèrent légèrement de celles d’aujourd’hui. Néanmoins, cette pratique était avant tout utilisée pour améliorer la qualité de travail des salariés, avant même d’améliorer la productivité de l’entreprise.

L’environnement : propice au bien-être au travail

Un environnement mieux qu’à la maison

L’espace de travail tend à devenir un véritable endroit où où l’on évolue et où l’on s’épanouit. Placards et espaces de rangements attitrés, livres et console de jeux à disposition, canapés, décoration cosy et lumière évolutive au fur et à mesure de la journée… Les bureaux de certaines entreprises ne sont plus ces endroits froids et impersonnels où les salariés passent la moitié de leur temps. L’objectif de ces entreprises est avant tout que leurs collaborateurs se sentent comme à la maison, l’occasion pour eux d’en attirer de nouveaux et de fidéliser les autres.

L’étude CFDT précisait par ailleurs que 44% des salariés ressentent des douleurs physiques à être en position assise toute la journée. Une position à garder 8 heures par jour, loin d’être optimale pour notre corps. Augmentation du risque de cancer, risque de surpoids… Certaines entreprises ont décidé de contribuer à l’amélioration de la santé de leurs salariés en mettant à disposition tapis de course, vélos et elliptiques pour continuer à travailler tout en faisant du sport. Si certains ont plus ou moins du mal à combiner travail et sport, ou que leur métier n’est pas compatible à une activité physique simultanée, d’autres sont complètement accros. Investissement oblige (espace disponible et financement), seuls les groupes proposent généralement ce genre d’avantages.

En revanche, il y a une autre activité qui est cette fois-ci beaucoup plus accessible à toutes les entreprises et qui fait mouche auprès des salariés : la sieste ! Parfois mal perçue ou mal comprise par quelques pays européens, la sieste des employés est devenue une habitude pour de nombreuses entreprises d’Amérique du Nord, ayant mis à disposition de leurs collaborateurs, un espace de repos. Entre 15 et 20 minutes de sieste permettrait d’être de meilleure humeur mais surtout d’être plus performant ! À bon entendeur 🙂


Un management hors du commun

Connaissez-vous l’organisation sous forme d’entreprise libérée ? Vous savez, ce sont ces entreprises qui donnent confiance à leurs salariés et font évoluer leurs compétences en leur proposant de devenir, à tour de rôle, responsable d’une équipe projet. Sans hiérarchie.

Donner plus d’autonomie à ses salariés et les responsabiliser rapidement, c’est ce que la plupart des entreprises de la Silicon Valey a mis en place depuis déjà plusieurs années. Ainsi, leurs collaborateurs choisissent de prendre des congés quand ils le souhaitent, en se mettant d’accord avec leurs équipes respectives, et non leur supérieur hiérarchique.

« Si les collaborateurs permettent à l’entreprise de se développer (…), il est tout à fait logique de contribuer en retour à leur bien-être. »Charles Kloboukoff, PDG de Léa Nature

Le cas d’école : Léa Nature

À la Rochelle, il y a une entreprise qui a fait du bien-être au travail de ses salariés, son credo. C’est Léa Nature. Cette entreprise de 630 salariés a un taux d’absentéisme qui fait des jaloux puisqu’il peine à atteindre les 3,5%. Léa Nature a investi 13 millions d’euros dans son « Bio Pôle », un espace dédié au bien-être de ses salariés. Yoga, tennis, restaurant d’entreprise avec une cuisine bio et locale, espace de repos, crèche aux plages horaires plus longues… les salariés sont épanouis. Objectif accompli pour Charles Kloboukoff, PDG de l’entreprise puisque son management bienveillant a été reconnu et Léa Nature bénéficie dorénavant du label ECOCERT ISS 26000.

Comment devancer le “trop plein” des salariés

36% des travailleurs français seraient déjà passés par la case du « burn-out ». Une surcharge de travail, un stress continu… mais connaissez-vous le « bore-out » ?

C’est tout simplement le fait de s’ennuyer dans son poste. Mêmes tâches quotidiennes ou hebdomadaires, aucun nouveau projet en perspective ou encore, pas de nouvelles évolutions pour les salariés.

Licencier ou démissionner n’est clairement pas une option. Vos salariés sont de bons éléments et fidèles à l’entreprise. Néanmoins, vous n’avez ni l’opportunité ni les moyens de les faire évoluer tout de suite, ou même de les muter.

Sur le marché, un nouveau concept qui intrigue autant qu’il intéresse, est apparu l’an dernier : la mobilité inter-entreprises. Vous avez désormais les moyens de proposer la mobilité professionnelle externe à vos salariés : dans les entreprises de votre région, dans vos entreprises partenaires, ou encore dans vos filiales.

Ce concept repose sur deux lois récentes qui permettent de mettre à disposition vos talents à une entreprise d’accueil, pour une durée temporaire ou de manière définitive, dans un cadre sécurisé. Vous gardez ainsi vos collaborateurs motivés et performants… C’est du win-win !

Apitalent, la plateforme collaborative entre RH, vous permet de gérer de A à Z les mobilités de vos salariés, en toute simplicité.

La première mobilité réalisée

Julie, alors Community Manager chez Hewlett-Packard a souhaité tenter une nouvelle expérience chez Michelin Travel Partner, en tant que Commercial. Grâce aux échanges, via la plateforme, entre son RH et celui de MTP, Julie a pu effectuer une mobilité temporaire d’un an renouvelé. Devenue deuxième meilleure vendeuse, elle est revenue dans son entreprise d’origine à la fin de sa période et est directement passée cadre, grâce à ses nouvelles compétences. C’est donc du win-win-win : pour l’entreprise d’origine qui fidélise, motive et fait progresser ses salariés, pour l’entreprise d’accueil qui découvre un nouveau collaborateur performant et caché du marché, et pour la salariée qui tente une nouvelle expérience, gagne en compétences et obtient même une promotion !

Finalement, le bien-être au travail passe aussi et surtout par une meilleure gestion des projets professionnels des salariés…

Cliquez en dessous pour en savoir plus !

En savoir plus