temoignage-hp-edouard-normand-mobilite-professionnelle

Témoignage Edouard Normand, Reponsable Mobilité chez Hewlett Packard Enterprise

Dans Non classé par Apitalent

Share Button

Edouard Normand, Responsable mobilité chez Hewlett Packard Enterprise, nous livre son témoignage sur la mobilité professionnelle inter-entreprises des salariés de son entreprise.

1) Quel est l’intérêt pour Hewlett Packard Enterprise de participer à un tel dispositif ?

 

E.N. : “HP a signé en 2014, avec ses partenaires sociaux, une GPEC. Dans cette GPEC, nous avons des dispositifs de gestion territoriale de l’emploi et des compétences. Le dispositif Apilatent nous a semblé être un dispositif tout à fait apte à répondre à notre problématique.”

 

 

2) Avez-vous eu des doutes, des réticences ? Si oui, qu’est-ce qui vous a rassuré ?

 

E.N. : “Je dirais non. Nous avons toujours été des fervents supporters de la mobilité professionnelle, garants d’une employabilité optimale. La mise en oeuvre que nous avons fait avec Apitalent nous a rassuré et a confirmé l’importance de la sécurisation et de la confiance créées par ce dispositif.”

 

3) Comment Apitalent a été mis en place au sein de Hewlett Packard Enterprise ?

 

E.N. : “En fait cette mise en place s’est faite en trois étapes :

  1. La signature d’une GPEC, qui définit et formalise les dispositifs de mobilité sécurisé. Cette étape est optionnelle mais nous l’avons mise en place.
  2. Faire une communication pro-active et transparente vis-à-vis des partenaires sociaux, étape très importante.
  3. Une communication vis-à-vis des employés, à travers des séminaires interactifs, que l’on appelle les journées des métiers, et qui ont permis d’expliquer et de répondre aux questions sur ce dispositif.”

 

4) Trouvez-vous qu’il existe une vraie valeur ajoutée grâce à la cooptation entre les DRH ?

 

E.N. : “La coopération entre les DRH me semble essentielle au fonctionnement de ce dispositif. Il permet de faciliter l’identification des compétences, d’accompagner les salariés dans la mobilité, et d’anticiper les éventuels problèmes.”

 

5) Comment s’est passé le premier Api’Mouv’ (mobilité professionnelle) ?

 

E.N. : “Le premier Api’Mouv’, que nous avons effectué, est une histoire intéressante. Nous avions un salarié qui a postulé, à travers le dispositif Apitalent, à une mission et son CV a été refusé ; mais grâce à ce dispositif nous avons pris contact avec la DRH de l’entreprise d’accueil, et d’un commun accord nous avons décidé de donner une chance à cette employée. Finalement, notre salariée a été retenue ; et pour la petite histoire, elle est devenue deuxième meilleure vendeuse de l’entreprise.